Inspiration

Lena Dunham et
Gina Rodriguez discutent
du pouvoir de l'activisme

Si vous avez déjà écouté la série de balados de Lena Dunham, Women Of The Hour, vous savez à quoi vous attendre : des conversations honnêtes et souvent hilarantes, sur toutes sortes de sujets, de la sexualité à l'amitié, en passant par l'image corporelle et la spiritualité. Ces discussions sublimes entre filles abordent les vrais problèmes que rencontrent les femmes dans le monde moderne, avec l'humour et l'intelligence qui rendent Lena si agréable à écouter. Ses invitées célèbres sont prêtes à discuter des sujets qui sont importants pour elles, sans être distraites par l'importance de bien paraître à la caméra. Son public s'intéresse à ce qu'elles disent plutôt qu'à ce qu'elles portent. Le résultat? Une conversation qui ressemble à celles que vous avez avec votre meilleure amie, quand personne d'autre ne vous entend. Sans filtre. Authentique.

Le plus récent sujet de Lena : l'activisme. Voici ses invitées : Gina Rodriguez, récipiendaire d'un Golden Globe originaire de Los Angeles et vedette de la série à succès Jane The Virgin, Erendira Ibarra, vedette de la série de Netflix Sense8, basée à Mexico, et Jessica Nkosi, actrice et mannequin de Capetown, en Afrique du Sud. Clinique leur a également rendu hommage dans le cadre de sa campagne #DifferenceMaker, qui vise à donner confiance aux femmes et à leur permettre de faire une différence dans le monde.

« Ces actrices sont également des activistes passionnées, ce qui n'est pas toujours facile en tant que personnalité publique. Particulièrement pour celles qui doivent toujours bien paraître, réciter leur texte et rester silencieuses. Mais en tant que personnalités publiques, n'avons-nous pas la responsabilité sociale d'utiliser notre visibilité pour écouter, transmettre des messages et déclarer les injustices dont nous sommes témoin? », déclare Lena pour débuter la discussion. « Ces femmes désirent utiliser leur influence et leurs dons pour faire une différence dans leurs communautés et dans le monde. »

Gina Rodriguez discute des problèmes qu'elle a vécus durant son enfance dans un quartier défavorisé et de la gratitude qu'elle a envers ses parents, qui se sont engagés à offrir la meilleure éducation possible à ses sœurs et à elle. « Ils étaient conscients de l'importance de l'éducation et de nous donner les outils nécessaires pour réaliser nos rêves. Une de mes sœurs dirige une firme d'equity privée et l'autre est médecin. Elles sont incroyables. Tout cela en dépit du milieu d'où nous venons grâce à l'éducation », déclare Gina. « Nous aiderons. Nous servirons. Nous serons gentilles. Nous garderons espoir », ajoute-t-elle.

Gina discute également de ses efforts pour avoir confiance en elle, à l'intérieur comme à l'extérieur. Son ascension vers le succès a réellement été effectuée selon ses conditions, puisqu'elle a refusé des rôles qui perpétuaient les stéréotypes liés aux femmes d’origine latine, tout en surmontant les obstacles liés à son apparence éloignée de celle d'une starlette typique de Hollywood, c'est-à-dire filiforme, avec des cheveux blonds et des yeux bleus. « J'ai découvert que ma beauté provient réellement de ma personnalité. J'ai commencé à accepté ma beauté et je sais qu'elle n'est pas liée à la taille de mon jean. Il faut se sentir forte, avec et sans maquillage », déclare Gina. « Nous devons enseigner à nos enfants à aimer leur corps. Il faut qu'ils aiment la vie qu'on leur a donnée et qu'ils sachent comment tracer leur chemin. »

Bien entendu, Gina dévoile son produit indispensable de Clinique au monde entier, avec confiance : Émulsion hydratante tellement différente +. « J'adore cet hydratant. Il me donne l'impression de rayonner. Il procure le même éclat que celui des femmes enceintes, que je désire reproduire. Cet éclat invisible est lié à la grossesse. Je le porte maintenant! »

Téléchargez l'épisode Women Of The Hour (gratuitement) pour entendre l'histoire de Gina et la discussion avec Erendira, au sujet de l'importance de la liberté d'expression au Mexique, en plus d'en savoir davantage sur les efforts de Jessica pour aider les enfants en Afrique du Sud à lutter contre les maladies. Pour clore l'épisode, Lena invite la présidente mondiale de la marque Clinique, Jane Lauder, à se joindre à la conversation pour discuter du message de la campagne #DifferenceMaker, qui vise à donner plus de pouvoir aux femmes, afin qu'elles aient la confiance nécessaire pour faire une différence, grande ou petite. « J'aime que toutes ces femmes aient été choisies par Clinique non pas pour leur apparence, mais en raison de ce qu'elles font », a déclaré Lena. Jane a répondu : « Je crois qu'une femme est magnifique lorsqu'elle a pleinement confiance en elle ».

Photos : Michael Simon Photography | Texte : Rachel Hayes