Changer les règles

Le pouvoir du
langage corporel

Avez-vous déjà écouté un collègue de travail qui parle lors d'une réunion, en regardant vos messages textes plutôt qu'en l'observant? Il est fort probable que vous défendiez ce comportement. Après tout, vous avez « entendu » tout ce que votre collègue disait pendant que vous accomplissiez plusieurs tâches sur votre appareil. Mais croyez-le ou non, que ce soit la personne qui parlait ou un pair, une personne dans la pièce vous jugeait probablement sans le vouloir, se disant que vous étiez moins fabuleuse que vous ne l'êtes réellement, comme l'affirme Heidi Grant Halvorson, Ph.D., codirectrice du Motivation Science Center de l'université Columbia à New York. Cette situation est loin d'être à votre avantage.

« Plus de 80 pour cent de notre première impression sur autrui se résume à deux aspects : si nous semblons chaleureux et compétents », affirme Dr Halvorson. Et pour cause : la perception d'une personne comme étant chaleureuse est interprétée comme un signe qu'elle a de bonnes intentions. Quand une personne croit que vous êtes compétent, elle y voit un signe que vous pouvez agir selon vos intentions. Quand vous possédez ces deux qualités, vous pouvez être un allié puissant.

Malheureusement, plusieurs des signes qui nous poussent à élaborer ces hypothèses sur une autre personne sont inconscients. C'est là qu'entre en jeu le pouvoir du langage corporel. Le simple fait de comprendre la façon dont le langage corporel est interprété peut vous permettre de contrôler votre destin.

Intuitivement, nous savons déjà ce qui nous donne l'impression qu'une personne est compétente : nous savons que nous devons adopter une posture droite et établir un contact visuel. Le même principe s'applique en position assise. Ne vous affalez pas sur votre chaise. Gardez les épaules ouvertes et la tête haute. « Prenez de l'espace », affirme Dr Halvorson. Cela peut sembler ridicule, mais la posture de Super Woman, avec les mains sur les hanches et les pieds à la largeur des épaules, fait partie des postures les plus imposantes. Inversement, une posture plus reculée dit au monde que vous hésitez (puisque vous minimisez l'espace que vous occupez, permettant ainsi aux autres de vous envahir) et manquez de confiance en vous. Vous dégagez aussi une impression d'hésitation, si vous parlez trop rapidement ou trop lentement ou si vous utilisez beaucoup de mots comme « euh » et « hum ».

Vous ne savez peut-être pas comment dégager une impression de chaleur. « Les gens sont souvent très surpris de découvrir qu'ils sont perçus comme étant distants », affirme Dr Halvorson. Ce qui nous amène à parler de nouveau du contact visuel dans une réunion. Bien qu'elle affirme que le contact visuel soit important, elle ajoute ceci : « il ne s'agit pas seulement de regarder directement une personne quand on lui parle; il est important de regarder directement une personne quand elle parle ». Les gens ne savent pas que vous écoutez, à moins qu'ils ne sentent que vous les regardez vraiment. Il s'agit du dérivé d'un phénomène que les psychologues appellent l'« illusion de transparence », c'est-à-dire que nous prenons pour acquis que nos pensées et nos sentiments sont évidents pour les autres, alors qu'en réalité, c'est tout le contraire. Dr Halvorson affirme que l'expression qu'elle déteste le plus est : « cela va sans dire ». « Rien ne va sans dire !», s'exclame-t-elle. Ainsi, exprimer les pensées positives que vous avez réellement à propos d'une autre personne en écoutant attentivement, en souriant ou en offrant un compliment peut faire toute la différence pour lui donner l'impression que vous êtes une personne chaleureuse », affirme Dr Halvorson.

« Notre réaction immédiate face à quelqu'un se base également en grande partie sur l'apparence », déclare Dr Halvorson, qui ajoute qu'il est plus difficile de surmonter une mauvaise première impression que de faire une bonne première impression dès le départ. Ce n'est pas tout : « La science prouve que nous nous observons autant nous-mêmes que nous observons les autres », explique-t-elle. Ainsi, quand vous faites un effort pour avoir l'air soigné, vous avez l'impression d'avoir plus de puissance et de contrôle.

« Il n'est pas nécessaire d'avoir une allure digne du tapis rouge, précise Dr Halvorson, juste d'avoir l'impression de prendre soin de sa présentation. » Un point de départ facile? Rien ne traduit mieux la confiance en soi que des lèvres rouges et audacieuses.  « Des études ont associé la couleur rouge avec une perception (inconsciente) de la puissance chez les autres personnes. Les hommes comme les femmes sont perçus comme étant plus attrayants en portant du rouge », explique Dr Halvorson. De plus, cet automne, la tendance est aux lèvres rouges et mattes. Besoin de conseils pratiques? Consultez 3 étapes pour obtenir des lèvres mattes qui ne s'assèchent pas et essayez le nouveau Clinique Pop rouge à lèvres mat + base ou le Clinique Pop rouge à lèvres liquide mat + base; les deux produits offrent un fini velouté étonnamment hydratant. Tant qu'à y être, souriez. « Nous ne sourions pas que lorsque nous sommes heureux », explique Dr Halvorson. « Ce geste nous rend plus heureux. »

Bien que vous pensiez que le fait qu'on vous dise de sourire soit un affront à vos croyances féministes, des études ont démontré que les mouvements de notre visage affectent grandement notre entourage. « Prenez un moment pour remarquer ce que votre visage fait en ce moment », demande Dr Halvorson. Vous commencerez à reconnaître les expressions que vous avez tendance à adopter et vous pourrez modifier celles qui pourraient être repoussantes, comme plisser votre front ou grimacer lorsque vous réfléchissez profondément. Éventuellement, afficher votre côté plus amical deviendra une seconde nature. « Ìl n'est pas nécessaire de sourire bêtement; vous n'avez qu'à faire en sorte de ne pas froncer les sourcils exagérément et d'incarner la personne chaleureuse et compétente que vous êtes », conseille Dr Halvorson.

Texte : Didi Gluck | Photos du haut : Joe Leonard | Photo du bas : Ben Hassett