Changer les règles

Le guide de la fille intelligente
pour prendre sa carrière en main

Les règles relatives au lieu de travail ont changé. Il n'y a pas si longtemps, elles se résumaient à d'affreux ensembles-pantalons et à des heures fixes. Maintenant, nous avons des bureaux portatifs grâce à nos téléphones intelligents et nous sommes constamment en action. L'idée qui est probablement la plus révolutionnaire est que vous pouvez (et devriez!) aimer votre travail.

Pour nous aider à affronter ce nouvel univers du travail, nous avons invité l'entrepreneure Kathryn Minshew, co-fondatrice et PDG de The Muse, la destination incontournable pour tout ce qui touche à la carrière, de l'exploration des offres d'emploi à la consultation personnalisée, en passant par des conseils honnêtes sur vos préoccupations les plus urgentes face à votre carrière (comme l'étiquette concernant les émoticônes au bureau). « En créant The Muse, notre idée d'origine était de se concentrer sur la carrière d'une personne en tant qu'expérience holistique, plutôt que sur la recherche d'emploi, et d'offrir un endroit agréable et fiable pour aider les personnes avec tous les aspects de leur vie au travail », déclare Kathryn. Depuis son lancement il y a 5 ans, The Muse a aidé plus de 50 millions de personnes à faire fructifier leur carrière.

Il est certain qu'elle peut vous offrir une foule d'astuces efficaces pour votre carrière. Alors, que vous planifiez gravir votre prochain échelon ou que vous recherchiez simplement un peu d'inspiration, lisez la stratégie de Kathryn pour avoir une carrière fabuleuse. 

Ne vous laissez pas intimider en décidant quoi faire « pour le reste de votre vie ».
Un très simple changement d'attitude peut aider à soulager la pression que les gens s'imposent. « Vous devez comprendre que vous n'avez pas à décider ce que vous allez faire "du reste de votre vie", mais simplement des prochaines années », affirme Kathryn. « Demander à une personne, particulièrement si elle est au début de sa carrière, de se fixer un seul objectif pour le reste de sa trajectoire professionnelle est une question écrasante qui manque de réalisme. En vous concentrant sur ce que vous désirez faire pour les prochaines années, vous simplifierez vos choix », ajoute-t-elle.

Vous ne savez pas tant que vous n'avez pas essayé.
Il est très difficile d'en savoir plus sur n'importe quel emploi de l'extérieur. « J'ai toujours cru que je voulais devenir agente secrète », confie Kathryn. « J'ai étudié le français et le turc et j'ai choisi une majeure en relations internationales – j'avais tout prévu! Durant une très longue période, j'étais convaincue que ma carrière s'orienterait vers la diplomatie internationale ou le service extérieur. Ce n'est qu'en effectuant un stage à l'ambassade des États-Unis à Chypre que j'ai réalisé que la réalité d'un travail au service extérieur était bien différent de l'idée de carrière que j'avais en tête », avoue-t-elle.

Préparez soigneusement votre prochain geste.
« Si vous avez l'impression d'occuper un emploi sans avenir, ce n'est pas une mauvaise idée de garder votre poste actuel durant un mois ou deux, pendant que vous songez à une nouvelle carrière », conseille Kathryn. « Utilisez cette période d'emploi pour effectuer des recherches actives, inviter des gens à prendre un café, construire votre réseau et réaliser des entrevues d'information », affirme-t-elle. « Vous obtiendrez un foule de renseignements utiles, qui vous aideront à passer à l'étape suivante. Mais n'oubliez pas qu'il est toujours important de continuer à travailler impeccablement à votre emploi actuel; vous pourriez avoir besoin de références, comme vos collègues et vos superviseurs, et vous ne voulez certainement pas quitter sur une mauvaise note. »

Maximisez les entrevues d'information.
Les descriptions d'emploi en ligne ne disent pas tout. « Pensez à rassembler d'autres types de renseignements, comme discuter avec une personne travaillant dans un domaine qui vous intéresse, particulièrement si ce domaine ne ressemble pas à votre carrière actuelle », affirme Kathryn. « Profitez pleinement de la rencontre en effectuant des recherches à l'avance, afin que ces personnes n'aient pas à vous réciter leur profil LinkedIn », conseille-t-elle. Posez des questions comme : quel type de personne ne serait pas heureuse dans ce domaine? Quels sont les éléments de votre quotidien qui vous passionnent ou qui font votre fierté? Qu'est-ce qui vous frustre?

Les accompagnateurs en gestion et transition de carrière peuvent vous propulser.
Vous ne savez pas où commencer ou encore vous cherchez le prochain geste à poser? « Un accompagnateur en gestion et transition de carrière peut être un outil puissant pour aller de l'avant », affirme Kathryn. « Les gens l'associent souvent au type d'accompagnement inefficace qu'ils ont reçu de la part de leur conseiller d'orientation au secondaire, mais un bon accompagnateur en gestion et transition de carrière peut changer votre vie », déclare-t-elle. « À The Muse, nous avons sélectionné moins de 70 candidats parmi plus de 700 accompagnateurs en gestion et transition de carrière. Le processus a été très intense. Cela signifie que chacun de nos accompagnateurs est la crème de la crème. »

Vous êtes sans cesse en mouvement, alors ne laissez pas votre routine beauté vous ralentir.
« Mes journées de travail peuvent durer de 8 h a. m. à 8 h p. m. Comme j'aime le répéter, il s'agit d'un marathon et non pas d'un sprint, alors je garde ma routine beauté plutôt simple », avoue Kathryn. « Je décide souvent de ne pas me maquiller du tout et d'arborer une peau bien nettoyée, tonifiée et hydratée. Pour simplifier davantage ma routine, j'aime utiliser un bon produit polyvalent comme Pep-Start HydroBlur hydratant, qui prépare, apprête et matifie ma peau en une seule étape », explique-t-elle. « Ce n'est pas parce que je quitte le bureau que ma journée est terminée. Je vais souvent souper avec un de nos investisseurs ou partenaires. Pour être certaine de ne jamais avoir l'air fatiguée, même en fin de journée, je garde toujours le produit Pep-Start crème yeux à portée de main », affirme Kathyrn. « Je préfère une apparence naturelle et j'ai l'impression que ce que je porte doit améliorer mon allure, sans enlever ce qui me rend unique. »

Décrocher un emploi est un peu comme débuter une relation sérieuse.
Voici une règle amoureuse que tout le monde connaît : personne ne veut être en relation avec quelqu'un qui se contente de n'importe qui. « Les gens désirent rencontrer une personne qui s'intéresse vraiment à eux; le même principe s'applique à la recherche d'emploi. Aucune entreprise ne veut embaucher quelqu'un qui est prêt à accepter n'importe quel poste », affirme Kathryn. « Les employeurs s'intéressent beaucoup plus aux personnes qui peuvent expliquer précisément pourquoi elles ont choisi cet emploi ou cette entreprise. »

En ce qui concerne les lettres d'accompagnement, la qualité prime sur la quantité.
« Je trouve que beaucoup de personnes, tant les nouveaux diplômés que les professionnels chevronnés, adoptent parfois une approche à l'aveugle en postulant sur n'importe quel poste », affirme Kathryn. « Il est beaucoup plus efficace d'avoir moins de demandes d'emploi plus personnalisées que d'envoyer des dizaines, voire des centaines, de demandes d'emploi mal personnalisées », confie-t-elle.

Demandez une augmentation avec confiance.
« C'est plus facile à dire qu'à faire », admet Kathryn. « J'ai déjà vomi dans la salle de bain après avoir demandé une augmentation pour la première fois (cela va sans dire, je n'ai pas eu l'augmentation) », confie-t-elle. Si vous ne croyez pas mériter d'augmentation ou de promotion, vous ne serez pas en mesure de convaincre quelqu'un d'autre du contraire. « Planifiez ce que vous voulez dire à l'avance et répétez-le à voix haute. Plus vous vous préparerez, plus vous serez calme », affirme Kathryn. « Vous devez être en mesure de donner des exemples précis et concrets de situations et de projets dans lesquels vous avez offert une performance hors du commun ou amélioré les résultats financiers de l'entreprise, avec chiffres à l'appui. Plusieurs entreprises ne donnent pas automatiquement des augmentations si vous faites uniquement votre travail. Elles veulent constater que vous avez dépassé les exigences, que vous avez pris des initiatives ou que vous avez obtenu des résultats mesurables », déclare-t-elle. Si vous avez besoin d'un petit coup de pouce, les postures de puissance ne font jamais de mal.

Négociez de manière créative.
Si votre entreprise ne peut pas vous donner une augmentation pour quelque raison que ce soit, vous pouvez négocier plusieurs autres avantages. « Par exemple, elles peuvent offrir plus de journées de vacances ou des heures de travail flexibles ou même allouer un budget supplémentaire pour des cours, des conférences et des programmes de développement professionnel », affirme Kathryn. « Une de mes collègues a réussi à négocier un billet pour une conférence à 5 000 $ ainsi qu'un budget de voyage, puisqu'elle n'avait pas pu obtenir une augmentation en raison d'une politique d'entreprise. »

Travaillez plus intelligemment, pas plus dur.
« J'essaie de protéger mes heures les plus productives en bloquant mon agenda. Je prévois une réunion avec moi-même dans mon agenda aux heures durant lesquelles je suis naturellement plus productive », confie Kathryn. « Ensuite, j'organise des réunions aux heures durant lesquelles je sais que j'aurai de la difficulté à me concentrer. »

Photos : Erik Tanner | Texte : Hilary Presley