Dans son sac

Comment utiliser le FPS
avec la surfeuse Malia Jones

Avez-vous déjà rêvé de passer toutes vos journées à la plage? Échanger les réunions de 8 h a. m. et les piles de paperasse contre un maillot de bain et des cheveux ébouriffés par l'eau de mer?  Bien que ce ne soit qu'un rêve pour la plupart d'entre nous, Malia Jones, surfeuse, mannequin et créatrice de maillots de bain, vit vraiment cette vie. #Objectifs.

La déesse du soleil et mère de deux enfants partage son temps entre Honolulu, Hawaï et Venice Beach en Californie où elle crée sa collection de maillots de bain et de caftans ultra chics. Avec tout ce temps passé en plein air, Malia en sait quelque chose sur les stratégies de protection contre le soleil : un écran solaire facile à appliquer plusieurs fois et une garde-robe remplie de chapeaux à larges bords. Nous nous sommes assis avec elle dans la Californie ensoleillée pour obtenir des conseils approuvés par les surfeurs.

The Wink : Vivre à Hawaï semble être un rêve. L'est-ce vraiment?
Malia Jones :
Je fais du surf presque tous les jours. J'enfile un maillot le matin, puis je saute dans l'océan. Je rentre chez moi et j'enfile un autre maillot, puis je travaille pendant un moment. Je ressors ensuite et je retourne dans l'océan. Parfois, je change quatre fois de maillot de bain dans une seule journée!

CdO : Ce n'est pas étonnant que vous ayez commencé à créer des maillots de bain. Qu'est-ce qui vous a inspiré à lancer votre propre collection?
MJ : Après 15 ans de mannequinat et de surf, j'ai porté beaucoup de bikinis. Mais j'ai toujours eu du mal à trouver l'ajustement parfait. Donc, je savais exactement ce que je voulais faire – quelque chose de chic et d'intemporel qu'on puisse porter, quel que soit la location ou la saison. Et la coupe et l'ajustement doivent être impeccables.

CdO : Vous passez beaucoup de temps à l'extérieur. Avez-vous entendu parler de la protection solaire à un jeune âge?
MJ : Ma mère m'a toujours dit que si je devais faire une seule chose, ce serait de porter un écran solaire. Durant mon enfance, j'utilisais des bâtons d'écran solaire très épais qui ressemblaient plutôt à un masque. Je faisais du surf toute la journée sans jamais être brûlée par le soleil. J'étais dans la vingtaine quand j'ai commencé à comprendre qu'il était important de porter un écran solaire tous les jours, même quand je n'étais pas à la plage. Ma mère m'avait avertie que mon cou, mes mains et mon décolleté vieilliraient plus rapidement.

CdO : Que recherchez-vous dans un écran solaire?
MJ :
Pour mon visage, je dois utiliser quelque chose qui n'est pas gras et qui sèche en laissant un fini mat, car je porte des verres de contact, donc lorsque je saute dans l'océan, je ne veux pas que l'écran coule dans mes yeux. J'aime utiliser le Clinique écran solaire fluide minéral Visage FPS 30, car il n'est ni gras ni brillant et on ne se rend pas compte qu'on le porte. Je porte toujours un chapeau entre 10 h a. m. et 2 h p. m.

CdO : Quelle est votre routine de beauté après le surf?
MJ :
J'aime le minimalisme. Je pense que porter davantage de maquillage me donne une apparence plus âgée. Je ne possède pas de fond de teint. J'utilise un bâton correcteur pour cacher les rougeurs et les tâches. Je suis folle des huiles. J'utilise une huile pour le visage sur mon hydratant, ainsi que sur mes cheveux et mon corps.

CdO : Tous les jours doivent sembler être des vacances lorsque l'on vit à Hawaï. Quels sont vos projets de vacances d'été?
MJ :
Ma famille et moi allons en Italie et en France pendant un mois où nos seuls projets sont de surfer et de manger! Je suis également en train de terminer des échantillons pour notre nouvelle collection Resort. Et puis j'irai à Cabana, qui est un grand défilé de maillots de bain à Miami.

Photos : Katrina Dickson | Texte : Katie Livanos | Coiffure et maquillage : Mia Yang