Aperçu

Gray Malin

Notre appréciation pour les visionnaires artistiques est présente depuis le tout début. La preuve : la campagne publicitaire de  1974 de Clinique a été tournée par nul autre que Irving Penn. Pour célébrer le talent remarquable et émergent, nous mettons en vedette certains de nos artistes favoris qui nous montrent le monde d’une manière tellement différente.

Notre fil Instagram est beaucoup plus joyeux depuis notre découverte des photographies de Gray Malin, originaire de Dallas. Ses photos aériennes colorées représentent des vues à couper le souffle dans le monde entier, de Palm Springs à Cape Town (elles nous donnent envie de planifier nos prochaines vacances). 

C’était tout à fait naturel de demander à Gray de créer une photographie exclusive qui représente l’esprit de The Wink afin de célébrer notre lancement. En se rendant dans le prestigieux appartement-terrasse de la défunte Leona Helmsley au Park Lane Hotel, Gray a trouvé la vue inspirante parfaite de la ville de New York et du Central Park, à quelques pas du siège social de Clinique. 

Poursuivez votre lecture pour découvrir ce qui l’inspire à photographier des vues à vol d’oiseau et où il prévoit s’envoler par la suite.

The Wink : Comment avez-vous commencé votre carrière de photographe?
Gray Malin : J’ai découvert la photographie à l’adolescence et j’adorais ça. Je n’y ai jamais songé comme une carrière viable, mais au collège, je l’ai étudiée comme deuxième matière principale et je n’ai jamais abandonné le « rêve ».

CdO : Qu’est-ce qui vous a inspiré à prendre votre envol et à faire des photographies aériennes?
GM : Mon concept aérien a commencé sur le balcon d’un hôtel pendant un week-end avec des amis. Notre chambre avait une vue à vol d’oiseau directement au-dessus d’une énorme piscine. Elle était remplie de gens étendus sur des chaises longues ou qui s’aspergeaient dans l’eau, et j’ai aimé cette perspective ludique; j’ai fini par prendre quelques photos avec mon appareil.

De retour à Los Angeles, j’ai choisi une des photos pour mon écran de veille. Après l’avoir vu des centaines de fois, je me suis dit, un jour, que je devais continuer de photographier sous cet angle.

Six mois plus tard, j’étais à Miami et j’ai demandé à plusieurs hôtels si je pouvais monter sur le toit pour photographier leur piscine. Ils ont refusé, alors j’ai trouvé un service de location d’hélicoptère. Presque instantanément, je suis devenu obsédé par la perspective aérienne des plages et j’ai passé les trois prochains mois à voyager dans des endroits comme Kauai, Rio de Janeiro et Sydney avant de continuer en Europe pour faire des photographies aériennes des plages les plus célèbres au monde.

CdO : Qu’est-ce qui rend une photographie fascinante?
GM :
De là-haut, j'aime voir de la répétition et des motifs intéressants de skieurs dans une pente, des gens dans un parc ou des plagistes qui se dorent au soleil. Au sol, avec une collection plus conceptuelle, comme Gray Malin at the Parker, j’adore la juxtaposition d’un élément inattendu dans un magnifique décor. Par exemple, on ne s’attend généralement pas à voir quelques pingouins dans la piscine d’un hôtel de luxe, n’est-ce pas?

CdO : Où trouvez-vous l’inspiration pour vos photographies?
GM :
Je trouve de l’inspiration dans tout et rien. Je dirais que certaines de mes idées sont assez folles, alors elles demandent du temps de recherche et d’exécution. Toutefois, il y a certainement un dénominateur commun : chaque concept entraîne une aventure incroyable qui me permet de traverser le globe pour créer une vision.

CdO : Quel endroit avez-vous préféré pour faire de la photographie?
GM :
Cape Town en Afrique du Sud. J’y étais pour photographier les plages pour ma collection À La Plage, mais j’ai également pris le temps de vraiment voir la location. J’ai tout adoré de ce pays, ses gens, ses plages, les paysages et tout le reste.

CdO : Où aimeriez-vous voyager ensuite?
GM :
J’adorerais aller au parc national des Lençóis Maranhenses au Brésil lorsqu’il est inondé. Les images que j’ai vues en ligne sont à couper le souffle.

Suivez les aventures colorées de Gray Malin alors qu’il parcourt le globe @graymalin.

Portrait : Nicholas Scarpinato |  Photo : Gray Malin | Texte : Hilary Presley