Duo puissant

Erin et Sara Foster

Intelligentes, magnifiques et hilarantes, Erin et Sara Foster sont de véritables habituées de Hollywood puisqu'elles ont grandi auprès de leur père, David Foster, un légendaire producteur de musique, en plus d'avoir une famille élargie composée d'une foule de célébrités. Alors qu'elles se préparent pour la deuxième saison de leur fausse émission de téléréalité à VH1, Barely Famous (au printemps 2016), les sœurs et vedettes ont discuté avec nous de médias sociaux, de maquillage et de la façon de vivre le vedettariat.

The Wink : Parlons des célébrités qui se font suivre par des paparazzis. Durant une scène de la première saison de Barely Famous, l'agente de publicité de Sara organise une séance de photographie avec des paparazzis dans une station-service. Ce type de situation arrive-t-il réellement?
Erin Foster :
Plusieurs personnes organisent vraiment ces moments avec les paparazzis. Vous faites le plein d'essence en talons hauts parce que vous avez appelé un photographe pour lui demander de venir.
Sara Foster : Et ensuite vous vous en plaignez. Nous voulions faire un pied de nez à cette situation, mais de manière humoristique, bien entendu.

CdO : Ces moments mis en scène « de la vraie vie » mettent beaucoup de pression sur les femmes qui ont l'impression de devoir être prêtes pour une photo en tout temps. Comment la téléréalité et les médias sociaux ont-ils eu un effet sur les normes en matière de beauté appropriée au quotidien?
Erin :
Les vedettes de la téléréalité ne sont jamais dans leur état naturel. Vous avez raison. Ce phénomène hausse les attentes des gens dans leurs propres vies. En les regardant, vous pourriez vous dire : « Je ne ressemble pas à cela le matin ». En fait, personne ne ressemble à cela le matin.

CdO : Mais maintenant, ma caissière de banque porte des faux cils en tout temps.
Erin :
Tout le monde est à son meilleur en tout temps.
Sara : Tout le monde attend d'être découvert!
Erin : Et c'est ce que notre émission tente de ridiculiser.

CdO : Discutons de vos routines de beauté personnelles : comment vous préparez-vous dans la vraie vie?
Erin :
Je fais toujours au moins une chose. Si vous avez une belle coiffure, vous pouvez vous permettre de ne pas porter de maquillage. Si vous remontez vos cheveux en chignon, vous devez porter un peu de mascara.
Sara : Je veux toujours avoir une apparence naturelle. J'aime avoir une apparence saine légèrement hâlée, avec des joues rougies et des lèvres nues. J'aime avoir l'air de revenir d'une semaine de vacances, contrairement à beaucoup de femmes.
Erin : Exact.
Sara : Beaucoup de femmes veulent avoir une apparence...
Erin : Faaaaaabuleuse.

CdO : Quels sont vos produits de beauté préférés?
Erin :
Nous utilisons toutes deux beaucoup d'huile de noix de coco. J'en applique sur mes cheveux deux fois par semaine. J'ai appliqué le mascara [cils inférieurs] de Clinique aujourd'hui sur mes cils inférieurs. La petite baguette est intéressante. Et j'adore l'éclaircissant [retouche lumière camouflant perfection] de Clinique.
Sara : Le [retouche lumière camouflant perfection] a automatiquement agrandi mon regard. Qui aurait cru qu'un correcteur pouvait faire cela?

CdO : Durant votre jeunesse, échangiez-vous des secrets de beauté?
Erin :
J'apprends des astuces sur les soins de la peau auprès de Sara, à qui je donne des astuces de maquillage.
Sara : Erin m'a enseigné comment appliquer du traceur yeux en humidifiant le pinceau. J'essaie de lui inculquer l'importance de prendre soin de sa peau avant qu'il ne soit trop tard.

CdO : Avez-vous commis des erreurs en matière de beauté que vous regrettez?
Sara : J'ai de très petits yeux. Toutefois, quand j'étais au secondaire, je m'installais devant le miroir et, avec un traceur yeux, je soulignais toute la circonférence de mes yeux. Mes yeux? Il était impossible de les voir.
Erin : J'avais l'habitude de créer un regard charbonneux chaque jour, ce qui est dément. Je portais beaucoup trop de maquillage.
Sara : Tu portais beaucoup trop de maquillage. Personne ne devrait être entièrement maquillé à 10 h a. m. à moins de se rendre à une séance de photographie.

Photographie : Jane Houle | Texte : Ning Chao