Tellement différente

Dr Norman Orentreich,
pionnier de Allergy Science

Il y a 50 ans, le paysage de la beauté était complétement différent.  Les présentoirs des grands magasins étaient dominés par les crèmes universelles très parfumées.  Les tests d'allergies et les recherches cliniques n'existaient que chez les dermatologues.  Les ingrédients des soins pour la peau n'étaient pas aussi réglementés que maintenant. Les crèmes solaires contenaient du PABA ( un composé chimique qui provoquait souvent des réactions allergiques), les démaquillants n'étaient rien de plus que des savons agressant l'épiderme. C'était un monde hostile pour la peau. 

Dans son cabinet médical du Upper East Side, Dr Norman Orentreich, dermatologue éminent de New York, faisait les choses de manière dramatiquement différente.  Cependant, le terme dermatologue est faible pour décrire sa contribution.  En tant que chercheur prolifique et scientifique curieux de tout, il apporta d'importantes contributions sur les effets que les maladies auto-immunes ont sur la santé de la peau, sur l'acné, la perte de cheveux, ainsi que le vieillissement de toutes les parties du corps.  

Dr Orentreich fut un pionnier en développant ses propres produits de soins de la peau, sur-mesure et sur place.  La différence de ses formules : Ce qui ne se trouvait pas dans ses produits était aussi important qui ce qui l'était.  Il utilisait uniquement les ingrédients de confiance les plus puissants qui avaient passé ses tests d'allergies les plus rigoureux.  Élément qui manquait particulièrement à l'appel : Le parfum. Sa recherche avait démontré que c'était non seulement l'ingrédient le plus allergène dans les cosmétiques, mais qu'il était également pas du tout bénéfique pour la peau. 

De son bureau de Vogue au centre-ville, Carol Phillips, rédactrice en chef et franche non-conformiste, eu vent de ce qui se passait dans la clinique de Dr Orentreich et fit ce que toute bonne journaliste beauté aurait fait, elle lui a demandé une entrevue exclusive. 

L'article intitulé Can Great Skin Be Created (Une peau incroyable peut-elle être créée) de la revue Vogue du 15 août​​​​​​​ 1967 provoqua une onde de chocs dans toute l'industrie avec sa proposition audacieuse que tout le monde pouvait avoir une peau incroyable sans importer la génétique. C'était particulièrement pertinent pour la décennie où la pensée radicale était ​​reine.  Le secret des soins de la peau du Dr. Orentreich était délicieusement simple (mais certainement pas basique!) et était à la base de sa pratique depuis une décennie : nettoyer, exfolier, hydrater.  Suivez cette pratique personnalisée à votre type de peau, deux fois par jour, et vous verrez d'incroyables résultats. Ce qui aujourd'hui est considéré comme la base, à l'époque était complètement innovateur. 

La création de Clinique. 
Leonard Lauder, PDG et fils d'Estée Lauder, fut marqué par l'article et les engagea pour développer une gamme de produits révolutionnaire basée sur l'idée radicale de Dr. Orentreich et ses propres formules dermatologiques.  Une année plus tard, en septembre 1968, Clinique fit son entrée fracassante comme la première marque de beauté au monde développée par des dermatologues avec des produits soumis à des tests d'allergie et 100 % sans parfum. La compagnie présenta originalement 117 produits, tous développés suivant les formulations cliniques et les protocoles de test d'allergie du Dr. Orentreich. 7 des produits originaux se trouvent toujours dans la liste actuelle des succès de vente.

La consultation en tête-à-tête avec ses patients pour diagnostiquer le type de peau et leur prescrire un rituel de soins de la peau personnalisé était le point central de la pratique du Dr. Orentreich. Lors de la création de Clinique, Carol Phillips savait qu'ils devaient offrir le même niveau de service sur mesure aux femmes qui ne venaient pas le voir dans sa clinique.  Pour ce faire, elle s'inspira des boutiques de chaussures.  Tout comme un outil pour mesurer les pieds pouvait déterminer votre taille de chaussure, elle voulait un outil similaire qui pourrait mesurer facilement et avec précision votre peau.  C'est ainsi qu'ils développèrent l'Ordinateur Clinique, une boite non-électronique de boutons coulissants qui vous guident vers votre type de peau grâce à des simples questions. Les mêmes questions que Dr. Orentreich pose à ses patientes.  La position finale des leviers indiquait votre type de peau.  Cette approche scientifique, née de sa connaissance médicale de la peau, est encore utilisée à ce jour dans tous les comptoirs Clinique, mais maintenant sous forme d'écrans tactiles et d'applis en ligne. 

Allergy science novatrice.
Le toujours visionnaire Dr. Orentreich aida à mettre en place un protocole d'Allergy Science rigoureux pour les laboratoires Clinique bien avant que ce ne soit une considération.  C'était du jamais vu à l'époque. Aucune autre marque de beauté n'effectuait des tests à ce niveau. « Il était important pour nous d'être surs que nos formules ne contenaient aucun élément irritant.  Nous avons testé chacune des formules. S'il y avait une réaction quelqu'elle soit, on revenait à la case départ pour la reformuler.  Nous faisons encore cela à ce jour, » nous explique Janet Pardo, Vice-présidente directrice du développement mondial de produits. 

Clinique effectue de nombreux tests à chaque étape du processus de développement du produit, y compris le test Repeated Insult Patch (RIPT), les tests de stabilité, les tests sensoriels, les tests cliniques, les tests ophtalmologiques ainsi que les tests de sécurité d'utilisation. Le fait d'effectuer de tels tests d'allergies extensifs sur chaque formule Clinique depuis 50 ans a permis de générer une vaste et riche base de données d'ingrédients, de physiologie de la peau et de connaissances sur les formulations qui est entièrement unique à Clinique et qui est constamment mise à jour. 

Lorsque nous créons de nouvelles formules, nos chimistes ne consultent pas uniquement cette base de données mais se tournent également vers le futur avec des recherches de pointe dans le domaine.  Poursuivant l’œuvre de Dr. Orentreich et en travaillant avec ses enfants, les Dr. Catherine et David Orentreich, Clinique continue d'être à l'avant-garde de la recherche scientifique dans le domaine de la biologie de la peau grâce aux partenariats académiques, médicaux et de recherche ainsi que nos laboratoires aux États-Unis, en Europe et en Asie. Le résultat : encore plus de précision, des formules plus efficaces et moins de risques de réactions. 

Philosophie propre de Clinique
De nos jours, notre engagement envers des tests d'allergies rigoureux et intransigeants est aussi inflexible qu'il ne l'était en 1968. Nos produits doivent suivre l'évolution des recherches sur les ingrédients. Chaque fois que des questions à propos d'ingrédients font surface, nous réexaminons nos formules pour nous assurer que nous offrons toujours ce qu'il y a de mieux pour votre peau.  En raison de cette pratique permanente, nous avons retiré de manière proactive les parabène​​​​​​​s (un conservateur chimique) et les phtalates de tous nos produits, qui sont bien sûr toujours sans parfum. 

Pendant 50 ans, Dr. Orentreich demeura un conseiller précieux et de confiance qui permit à Clinique de réaliser d'innombrables percées.  Tout particulièrement : Super écran-ville FPS 15, une des premières crèmes solaires sans produit chimique en 1991, et  Acne Solutions,  un système à plusieurs volets mais toujours doux pour la peau pour traiter l'acné, en 1999. Il travailla dans sa clinique jusqu'à sa mort en janvier 2019, il avait 96 ans.  Ses enfants, les Dr. Catherine et David Orentreich, qui font partie de la famille Clinique depuis des décennies, perpétuent son héritage en tant que nos conseillers dermatologues.

Texte : Hilary Presley | Photos publicitaires offertes par Irving Penn Foundation